Voici un programme en 10 points pour redresser l’économie française.

1. La liberté du commerce et de l’industrie sera inscrite dans la constitution. La loi en tirera toutes les conséquences.

 

2. La constitution plafonnera à 20 % l’impôt sur le revenu et l’impôt sur les sociétés, à 0,5 % l’impôt sur la fortune, et supprimera les droits de succession.

 

3. Les dépenses publiques seront ramenées à 40 % du PIB (57 % actuellement).

 

4. Retour à la monnaie nationale par scission de l’euro, qui deviendra en France l’écu, lequel continuera l’euro dans tous les contrats. Le divorce d’avec l’euro ira de pair avec une politique économique de rigueur. L’écu vaudra 1 euro au départ et la dévaluation sera limitée.

 

5. Suppression du salaire minimum. Le salaire minimum constitue une violation pure et simple des droits individuels et une atteinte à la liberté contractuelle. Ainsi, l’individu prêt à travailler pour un salaire inférieur au salaire minimum ne peut le faire, et l’employeur prêt à l’embaucher se voit refuser ce droit. Le salaire minimum condamne au chômage les moins qualifiés. Sa conception est anti-économique. Il sera donc supprimé. 

 

6. Le contrat pourra déroger au code du travail, à la convention collective, à l’accord d’entreprise, qui ne lui seront plus opposables.

 

7. Retraite par points. Liberté de l’âge du départ. Neutralité actuarielle pour le calcul des pensions. (voir le Projet de Jacques Bichot.)

 

8. Fin du monopole de l’assurance-maladie. On pourra s’assurer auprès de compagnies privées.

 

9. Préférence nationale pour l’emploi, le logement, les marchés publics.

 

10. Protection des entreprises françaises contre les investissements étrangers.

 

10 bis. Les immigrés paieront une taxe de séjour pour financer la dette publique. S’ils ne sont pas solvables, ils seront alors expulsés.

  • Twitter - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

© 2019 Parti National-Libéral

ra.png
unnamed.jpg