Voici les 10 axes d’une nouvelle politique culturelle. Plus une conclusion.

 

1. La nouvelle politique culturelle sera nationale, populaire, identitaire, et s’appuiera sur les canons de la culture occidentale.

 

2. L’Etat combattra le cosmopolitisme culturel et l’art dégénéré qui en est le produit.

L’art dégénéré a remplacé le beau par le laid. Le non-art dégénéré a remplacé le beau par le discours.

3. Les collectivités publiques seront tenues de suivre les orientations culturelles fixées par l’Etat, qui exercera une tutelle vigilante.

 

4. Préférence nationale. Le marché des produits culturels sera protégé de la concurrence étrangère, ce qui favorisera la création.

 

5. L’art officiel, soutenu par l’Etat, aura pour principe d’exprimer l’âme du peuple dans la beauté des œuvres.

 

6. Pour la musique et la danse, l’Etat favorisera la renaissance d’une culture populaire enracinée.

 

7. La musique nègre sera bannie des media publics et progressivement éliminée des media soutenus ou autorisés par l’Etat. Le CSA sera absorbé par le ministère des affaires culturelles.

Ceux-ci désignent uniquement les radios et télévisions.

On pourra écouter sur disque ou par Internet ce qu’on voudra. Mais l’espace public sera assaini.

8. Épuration. L’Etat se débarrassera des œuvres ou objets de l’art ou non-art dégénéré en les vendant ou les détruisant.

9. L’obscénité, l’outrage aux bonnes mœurs, qui sont la marque de l’anticulture cosmopolite et de l’art dégénéré, seront réprimés.

 

10. La langue anglaise sera boutée hors de France de par la loi !

L’anglais sera chassé de l’espace public.

Conclusion : la nouvelle politique culturelle sera l’amorce d’une renaissance culturelle de la France, qui a vocation à la grandeur.

National-libéralisme. La liberté de création et la liberté d’expression seront totales. Mais l’Etat n’aidera plus l’art dégénéré.

  • Twitter - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

© 2019 Parti National-Libéral

ra.png
unnamed.jpg