Voici une analyse en 10 points de la question corse.

 

1. La Corse est un morceau d’Italie rattaché à la France.

 

2. Géographiquement, culturellement et historiquement, à 2 siècles près, la Corse appartient à l’Italie.

 

3. La Corse est aujourd’hui une petite province de France : 300.000 habitants. Le micronationalisme corse n’a pas de sens.

 

4. Il n’y a pas de langue corse. Les Corses parlent des dialectes de la langue italienne.

 

5. Il n’y a ni peuple ni nation corse. La Corse n’a pas plus vocation à l’indépendance que la Sardaigne ou la Sicile.

 

6. Si les séparatistes corses étaient conséquents, ils demanderaient le rattachement à l’Italie.

Si ce n’étaient pas des nationalistes en peau de lapin, ils ne diraient pas aux immigrés : « Vous êtes corses autant que nous ».

 

7. Les Corses peuvent être fiers de leur identité provinciale sans tomber dans l’hybris du micronationalisme.

 

8. Il faut rétablir définitivement l’ordre en Corse en mettant en œuvre les ressources de l’état d’urgence.

 

9. Il faut abolir les privilèges et aberrations juridiques et fiscaux pour favoriser le développement de la Corse.

 

10. La France peut accorder à la Corse une large autonomie, mais non l’indépendance.

  • Twitter - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

© 2019 Parti National-Libéral

ra.png
unnamed.jpg