top of page
  • Photo du rédacteurHenry de Lesquen

Mobilisation pour les législatives de 2022 ! Votons contre les candidats de Macron, pour ceux du RN

Paris, le 7 juin 2022


Communiqué du Parti National-Libéral


Mobilisation pour les législatives de 2022 ! Votons contre les candidats de Macron,

pour ceux du Rassemblement national.


Pour limiter les conséquences désastreuses de la réélection d’Emmanuel Macron, fondé de pouvoirs de l'oligarchie cosmopolite, il faut que l’opposition de droite soit la plus forte possible à l’Assemblée nationale. Et, pour cela, il n’y a pas d’autre choix que de voter pour les candidats du Rassemblement national de Marine Le Pen et Jordan Bardella.


Le parti LR, quant à lui, s’est définitivement discrédité par ses compromissions avec Macron. Sa candidate malheureuse à l’élection présidentielle, Valérie Pécresse, qui avait feint d’être à droite pendant la campagne, a jeté le masque le soir du premier tour, le 10 avril 2022, en crachant son venin sur la droite nationale et en appelant à voter pour le candidat de la gauche cosmopolite, Emmanuel Macron. Nicolas Sarkozy, qui n’avait pas soutenu Pécresse, a appelé au rassemblement derrière Macron. L’ancien président du groupe LR à l’Assemblée nationale, Damien Abad, est même devenu ministre ! La conclusion s’impose : ce parti de traîtres doit être éliminé.


Quant à « Reconquête », après l’échec cuisant de Zemmour à la présidentielle, ce parti cherche à perpétuer l’imposture de sa candidature de division et il faut donc espérer qu’il n’ait pas le moindre élu. Pas une voix pour Zemmour, pas une voix pour ses candidats, complices de l’imposteur !


Les patriotes doivent donc, sans la moindre hésitation, en laissant de côté les réserves qu’ils ont pu avoir, voter pour les candidats du RN aux deux tours des législatives, les dimanches 12 et 19 juin 2022.


Dans le cas peu probable où le candidat du RN aurait été éliminé au premier tour, mais où il y aurait un autre candidat de droite au second tour, il faudrait voter pour celui-ci.


Mais on ne choisit pas entre la peste et le choléra, entre la gauche collectiviste de Mélenchon et la gauche cosmopolite de Macron. S’il n’y a pas de candidat de droite au second tour, il ne restera que l’abstention.


Henry de Lesquen


0 commentaire

Comments


bottom of page